French Translation

Posted: December 6, 2011 at 10:04 am

Les Prométhéens, s’assemblant pour créer une nouvelle espèce humaine possédant un intellect supérieur et un amour pour son peuple. Une communion de l’intellect et de la beauté, pour la simple et bonne raison que cela peut être accompli. Cette création est ce qui nous apporte un sens, une raison. Aucune autre justification n’est requise pour ce programme qu’est de donner naissance à notre espèce Prométhéenne.

Contactez nous !

Principes et Objectifs

I.    Nous sommes à la fois une nation et une religion. Que nous allions devenir une nation diasporique, une nation avec des frontières, ou les deux, dépendra des circonstances actuellement au-delà de notre contrôle. Mais dans le futur, une patrie doit être obtenue par tous les moyens accessibles. 

II. Notre but est de créer une race génétiquement améliorée qui deviendra éventuellement une nouvelle espèce supérieure. À court-terme, cela sera atteint via l’eugénisme et le génie génétique. 

III.    Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous désirons ceci:

a.) La technologie a dépassé le cerveau humain en modernité — nous devons maintenant la rattraper avec l’aide de l’eugénisme, et le faire seul si nécessaire(C’est-à-dire à l’intérieur du Prométhéisme, sans avoir à attendre qu’un quelconque gouvernment supporte ceci).
b.) Le monde est prisonnier d’un courant dysgénique dont nous voulons nous libérer.
c.) Ceci est une façon de maximiser notre "viabilité" — la survie et probabilité de survie de nos gènes. Une espèce plus intelligente sera plus apte à s’adapter à de nouveaux environnements et à faire face à de nouveaux obstacles. Il s’agit là en effet de la définition même de l’intelligence, au fond.
d.) Nous voyons ceci comme la chose noble à accomplir; l’idéalisation de l’humanité et de la "sur-humanité". Nous tentons de nous approcher de la Divinité. À travers l’eugénisme et autres formes d’amélioration, nous allons apporter la civilisation supérieure, la créativité supérieure, une conscience plus élevée à cet Univers. Ce que la Nature faisait par la sélection naturelle, nous allons maintenant le prendre en main par l’évolution dirigée et délibérée.

IV.   Nous ne devons pas être concernés par les autres qui sont pris dans le cycle dysgénique. Nous devons seulement être concernés par le succès d’autres groupes eugénistes compétiteurs, qui pourraient représenter une menace pour notre nouvelle espèce, car la spéciation ne voyagera pas le long d’un seul vecteur quand les humains compétitionneront en utilisant les nouvelles technologies.

V.   Tout programme eugénique a validité égale d’utiliser le pouvoir coercitif de l’état pour améliorer le capital génétique humain. Le capital génétique a maintenant plus de valeur que les terres et/ou les territoires. L’ADN, ou le capital génétique, est la commodité la plus importante dans l’univers. 

VI.   La tolérance comportementale devrait découler naturellement d’une société eugénique hautement intelligente qui est éthiquement cohérente. Elle doit accepter les diverses préférences et libertés de conduite personnelle qui pourraient offenser, mais ne causent pas de mal au groupe. C’est-à-dire que l’élimination de crimes consensuels est de mise dans une société qui, à travers l’intelligence et la compréhension du comportement humain peut tolérer les déviants qui ne nuisent pas aux autres. 

VII.   Nous ne sommes pas un culte ou une secte. Nos principes sont fermement enracinés dans l’empirisme et le néo-Darwinisme. Notre but est seulement d’accomplir ce que nous considérons comme noble, en utilisant la science pour créer une nouvelle espèce humaine parce que c’est ce que nous désirons faire. Aucun dogme irrationnel n’est requis ou désiré. De plus, l’état eugéniste est un état souverain, avec ou sans frontières. 

VIII.   En tant que créateurs, nous ne nous soumettons à aucun dogme ou aucune foi aveugle, seulement à la connaissance empirique. De même, nous n’avons aucun besoin d’hommes saints, seulement d’hommes sages. En tant qu’individus, nous ne nous soumettons qu’aux objectifs du projet, et rien d’autre. Et en nous permettant de faire partie de cette création, le groupe nous redonne un sens d’accomplissement et de motivation. Eugénique est ce qui nous rend plus prêts de notre image de dieu dans un univers technologique perpétuellement grandissant. Aucunes limites, aucuns regrets.

Règles et Stratégies

I.    Le danger de guérir les effets de maladies génétiques par l’intervention post-natale, et l’accumulation de ces mauvais gènes, est l’équivalent de permettre à des toxines de se bâtir dans l’environnement et de les guérir par des suppléments de vitamines. Les ressources ne doivent pas être gaspillées en guérissant ces maladies lorsqu’il est plus efficace de simplement éliminer la maladie du capital génétique de la nation. Nous pouvons facilement vivre avec plusieurs failles génétiques mineures, mais la politique ne devrait jamais être de corriger ces maladies génétiques quand elles peuvent être détectées et éliminées du pool génique; bien que cela ne soit pas notre objectif principal. 

II.    Éventuellement, le but d’une société égalisée eugéniquement(non pas vers le bas, mais vers le haut) est de remplacer la démocratie représentative par la démocratie directe. Seulement de cette façon la corruption inhérente à la démocratie peut-elle être éliminée. Cette démocratie directe requiert des members de la société qu’ils soient hautement intelligents et capables de comprendre les questions et les problèmes sociaux au moins aussi bien que notre élite représentative en ce moment. 

III.   Aucune femme et aucun homme ne doit être forcé de procréer ou de passer du temps à élever des enfants. Les gènes du groupe coulent à travers nous tous, et l’acquisition de ressources est aussi importante qu’avoir des enfants pour le succès du groupe. C’est-à-dire que chaque personne décide où elle veut et peut contribuer. Il se peut qu’il soit plus bénéfique d’engager des reproducteurs pour avoir les enfants plutôt que de forcer les femmes qui préfèrent une vie intellectuelle au fait d’être enceintes. Il en va de même pour ce qui est d’élever les enfants. Les objectifs du groupe sont atteints lorsque tous deviennent spécialistes en ce qu’ils font le mieux, tant et aussi longtemps que cela contribue d’une certaine façon. 

IV.   Chaque eugéniste peut être classifié comme "reproducteur", "renforceur", ou "nourricier". C’est-à-dire qu’il y a ceux qui vont vouloir participer mais pas nécéssairement perpétuer leurs propres gènes pour diverses raisons. Tout le monde sera productif et avancera la cause, mais ce n’est pas tout le monde qui le fera de la même façon. La spécialisation est l’efficacité. Et nos gènes parcourent la "tribu", et non des familles individuelles — bien que la cohésion familiale ne sera pas dénigrée, en tant qu’instinct naturel. 

V.   La pureté raciale n’est pas un concept valide pour un eugéniste. Puisque nous sommes en train de créer et de séparer génétiquement notre chemin en une nouvelle espèce, les composantes raciales sont constamment en changement. Le seul concept valide en est un de cohésion du groupe. Nous voulons être avec des gens comme nous, la similarité de phénotype créant un lien qui unit le groupe, et non la pureté raciale. 

VI.   L’allégeance et le patriotisme envers le groupe ont précédence sur l’attachement d’un individu à sa religion ou au pays où il s’adonne à résider. Aller à la guerre pour cet état à cause de loyautés divisées est dysgénique. Seul le patriotisme envers l’état eugéniste Prométhéen requiert votre sacrifice et votre allégeance. 

VII.   Les motifs d’attirance sexuelle doivent être compris et résistés. Par exemple, trop de mâles rechercheront une femme attirante plutôt qu’une femme intelligente. Ce désire évolutionnaire doit être évalué et contré. Mais il existe des moyens. Sexe et reproduction ne sont plus liés, et les communautés qui s’étendent au-delà de la simple unité familiale peuvent vivre avec cette anomalie. Cela devrait être reconnu et toléré. Il en va de même pour le fait de ne pas demander des femmes qu’elles portent un enfant. Porter un enfant et être parent n’ont plus besoin d’être liés; l’attachement aux enfants chez les humains arrive quelque temps APRÈS la naissance, à la différence des autres espèces. 

VIII.   Les enfants potentiels sont en abondance et le monde est surpeuplé de gens sans futur. Chaque enfant apporté à ce monde devrait être de l’intellect le plus fin possible, et libre de maladies et d’anomalies génétiques. Chaque génération doit être un pas incrémental dans l’évolution de la nouvelle espèce. Les seuls traits à être altérés pendant la première genèse seront une augmentation de l’intelligence générale, de l’engagement intellectuel typique(EIT), et du patriotisme. Les autres traits comportementaux ne doivent être altérés que lorsqu’il n’y aura plus de danger venant d’espèces en compétition et que notre connaissance de notre propre espèce aura progressé vers un état de compréhension qui rendra la modification de ces traits au-delà de tout questionnement et de toute incertitude. Pendant ce temps, nous devons retenir le spectre complet de la variation humaine pour nous donner une adaptabilité et une "survivabilité" supérieures. 

IX.   Les sexes sont égaux car aucune division du travail n’est maintenant requise. La pensée est la seule machine qui soit réellement importante. La reproduction n’est plus le résultat du sexe. La reproduction sera dirigée dans un but intelligent pour des enfants génétiquement améliorés. 

X.    La guerre, cette composante omniprésente qui a conduit l’évolution par le groupe à atteindre Homo Sapiens va continuer. Les eugénistes seront attaqués et nos ennemis seront toujours en surnombre. Des cerveaux devront être utilisés à la place de soldats, si nous voulons nous garder contre les attaques et les détracteurs. Mais ce sera la guerre, même si ce n’est que la guerre intellectuelle, jusqu’à ce que nous puissions surpasser notre propre nature humaine pour l’hostilité envers l’autre–et que l’autre ne sera plus une menace.